Rechercher

ELISABETH, SA FAMILLE ET LEUR DEFENDER

Le mois d’août est notre rendez-vous annuel avec la vie nomade. Nous partons en famille et en voiture, à bord d’un 4x4 que nous avons équipé pour être en complète autonomie.

Nous préparons ce voyage dès le mois de janvier en rêvant sur les cartes et les noms de pays. Norvège, Albanie, Grèce, Portugal, Maroc... Nous commençons ainsi par sauter de pays en pays au gré de notre humeur hivernale. Nous évaluons les distances, nous imaginons les routes et les paysages. Je ne sais pas comment l’évidence se forge mais c’est toujours sous la forme d’une évidence que se présente le moment de la décision. Alors nous ne revenons pas en arrière et nous nous plongeons dans des lectures sur la région que nous ciblons. Histoire de s’imprégner, de continuer à rêver mais jamais de planifier.

Car nous aimons partir le nez au vent et découvrir au grès des kilomètres quelles seront nos haltes et nos rencontres.



Nous voyageons autant pour la destination que pour la sensation de liberté que nous procure ce mode de voyage.


Tous les soirs, nous passons du temps à déballer le coffre, déplier la tente, remballer nos caisses, soulever des trappes, porter des jerricanes d’eau, bricoler une sangle. Les années passant, la chorégraphie pour installer le camp est bien huilée, même si elle provoque toujours une bonne dose de tension, on ne va pas se mentir !



Mais à chaque fois, la magie opère. Habiter pour quelques heures un espace sauvage, prendre une douche à l’abris d’une simple bâche en contemplant le paysage, cuisiner des gamelles de cow-boys, discuter ou chanter au coin du feu, écouter la présence de la nuit.

Tel est finalement le but de nos voyages : sortir de nos repères pour retrouver la saveur de gestes quotidiens, perdre en confort pour gagner en agilité et en souplesse, tout lâcher pour vivre dehors et vagabonder.


Si je devais résumer, ce serait la liberté, l’allègement radical, l’immersion dans la nature, un autre rapport au temps, l’énergie du déplacement, de l’imprévu et des rencontres.